Avertir le modérateur

  • La décroissance n’est pas la solution à la crise

    La crise économique et financière donne aux militants de la décroissance une occasion de relancer le débat ouvert par le Club de Rome voici un demi-siècle, sans parler de Malthus au XIXème siècle. France 2 a ainsi donné la parole ce dimanche matin 4 décembre à un militant de la décroissance. Après le colloque organisé à Lyon fin novembre par l’Association «Chrétiens et pic de pétrole », le communiqué de presse a titré : Les chrétiens doivent s’engager dans l’objection de croissance». Par ailleurs, les militants de ce courant d’opinion publient un mensuel « La Décroissance ».

    L’engagement militant de ces intellectuels a au moins le mérite de provoquer la réflexion, même si l’outrance des formules chocs n’est pas vraiment constructive. Il est indubitable que les ressources énergétiques de notre planète, hormis la géothermie, sont limitées sur le long terme à celles que nous recevons du soleil ou générées par lui.

    Le refus du sans limites matérialiste est par ailleurs au cœur de la doctrine chrétienne. Dans l'Eglise catholique, le Pape et les évêques en France avec la publication en 1982 du document « Pour de nouveaux modes de vie », se sont prononcés avec détermination pour des modes de vie plus sobres et épanouissants face aux « modèles » promus par la société de consommation.

    L’idée la croissance infinie de la production et de la consommation de biens est un véritable mythe dans un monde aux ressources matériels limitées. Sans même parler de la répartition de ces ressources, c'est un leurre qu’il faut détruire pour que notre planète soit vivable durablement.

    Les hommes doivent avoir un nouveau rapport avec leur alimentation. D’ailleurs, il y a aujourd’hui dans le monde autant d’hommes, de femmes et d’enfants malades de surpoids que d’affamés et de sous-alimentés. Dans la plupart des cultures traditionnelles, le moment du repas est un moment de partage.

    C’est oublier par ailleurs que l’homme ne se nourrit pas seulement de pain. L’homme est surtout un être pensant et relationnel. Il est d’ailleurs symptomatique de constater la rapidité avec laquelle s’est propagé le téléphone portable en Afrique et en Asie ou de voir des jeunes européens citer leur abonnement Internet avant les dépenses alimentaires dans leur budget !

    La connaissance scientifique, l’art, l’amour n’ont aucunes limites physiques ! Les censurer par l'objection de croissance me parait inhumain !

    Finalement, il est certain que les occidentaux doivent changer leur modèle de société. D'autant plus qu'ils sont des modèles imités sur toute la planète. Cela ne signifie pas devenir des objecteurs de croissance mais plutôt des révolutionnaires de la croissance. Un corpus scientifique et politique alternatif constructif doit être réfléchi rapidement pour convaincre et avoir une chance d’être une alternative performante face au capitalisme et au libéralisme qui sévissent aujourd’hui sur tous les continents.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu