Avertir le modérateur

Les insectes, des sources durables de protéines pour l’alimentation animale

Les insectes peuvent être un élément permanent dans l’alimentation du porc et des volailles selon une étude de faisabilité réalisée par l'Université de Wageningen avec le financement du ministère néerlandais de l'Economie, de l'Agriculture et de l'Innovation.

Sur le plan technique, les insectes et/ou leurs larves sont des animaux à sang froid. Déjà utilisés comme aliments traditionnels dans de nombreuses régions du monde, en particulier en zone tropicale, ils peuvent être utilisés comme source durable riche en protéines dans la ration du porc et des volailles. Les principaux obstacles ressortent de la réglementation, de la vitesse avec laquelle serait développée une production intensive et la réduction des coûts.

Les principales sources de protéines dans les aliments pour porcs et volailles sont la farine de poisson, le tourteau de soja, la farine de graines de tournesol et de colza. Étant donné que la demande mondiale de protéines animales pour la consommation humaine augmente, le prix de ces produits est également en hausse. Les insectes peuvent constituer des sources alternatives de protéines, en particulier lorsqu'ils sont produits sur des substrats de sous-produits et de déchets organiques.

Aux Pays-Bas, environ 18 sociétés produisent des insectes à petite échelle pour les zoos et animaleries. Le produit final peut être de la "farine d'insecte", ou une fraction de protéine insoluble dans l'eau.

Les espèces les mieux adaptées pour la production à grande échelle sont : la mouche noire soldat, la mouche domestique et la ténébrion.

La teneur en protéines brutes d'insectes varie significativement selon les espèces et le stade de la vie. La plus forte teneur en protéines brutes a été trouvée dans la chrysalide de la mouche domestique (65,7 %) et les plus faibles chez les larves de la mouche soldat noire (38,9 %).

insectes,alimentation animale,proteines,GMP+ international,HACCP
En ce qui concerne la législation, les insectes sont considérés comme des sources de protéines animales et, par conséquent, l'actuelle législation européenne « ESB » n’autorise pas leur utilisation dans l'alimentation des porcs et des volailles.

Par ailleurs, la certification GMP+ International devrait être également adaptée. Cette certification reconnue au niveau mondial rassemble des référentiels basés sur l'analyse de risques HACCP, dans le domaine de la nutrition animale.

Source : AllAboutFeed  17 Oct 2012

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu