Avertir le modérateur

Le logo simplifié d’étiquetage nutritionnel, une fausse bonne idée

Des scientifiques plaident pour le vote "d'un étiquetage nutritionnel simplifié unique" des aliments dans la loi de santé publique et critiquent le système proposé par Carrefour, lui demandant d'y renoncer.

Dans leur tribune publiée dans le Journal international de Médecine (JIM.fr) à l'initiative de plusieurs sociétés savantes, dont la Société française de santé publique, les signataires estiment que Carrefour aurait dû attendre et se conformer à un système unique officiel, validé par les pouvoirs publics.

Pas simple de satisfaire les attentes du consommateur !

Il y a une forte attente des consommateurs pour un étiquetage l’informant sur la qualité nutritionnelle des aliments pour équilibrer sa nourriture.

Un tel étiquetage, à l'instar de ce qui se fait déjà pour l'habitat ou l'électroménager, est l'une des mesures phares du projet de la loi de santé présenté le 13 octobre en conseil des ministres.

nutrition, étiquetage, code couleurs

L'Agence sanitaire de sécurité sanitaire (ANSES) et le professeur Hercberg, président du Programme national nutrition santé, préconisent un système de 5 couleurs allant du vert pour les produits les plus recommandables au rouge pour les aliments les plus déséquilibrés.

Pourtant, cette recherche d’un système simplifié contredit la complexité des besoins de l’être humain, beaucoup plus complexe qu’un appareil électroménager. Les besoins d’un adolescent et ceux d’un senior sont en effet très différents.

En fait, hormis le cas des nutriments sources d’allergies, c’est l’excès de quantités consommées qui pose problème. L’un des meilleurs exemples est celui de l’huile de palme qui est souvent présentée dans notre pays comme un produit dangereux. Or, l’huile de palme est consommée sans problème depuis plus de 5.000 ans par les Africains des régions bordant le Golfe de Guinée. Mieux, l’huile de palme rouge (sa couleur naturelle avant raffinage) est source de vitamines indispensables comme la vitamine A pour l’acuité visuelle et la vitamine K.

L’affichage Carrefour sabote le projet d’affichage officiel

Carrefour,étiquetage,nutrition,logo

Le 24 septembre, Carrefour a annoncé la mise en place de son système d'étiquetage nutritionnel. Entre fin 2014 et le printemps 2015, les produits de marque Carrefour doivent être siglés d'un pictogramme de couleur verte, bleue, orange ou violette, en forme de pyramide inversée.

Attribuant lui-même les notes à ses produits, le groupe n'a pas retenu la couleur rouge !

Les produits Carrefour porteront aussi une indication de fréquence d'utilisation associée à chaque couleur : "trois fois par jour", "deux fois par jour", "une fois par jour" et "de temps en temps"".

Or "ces messages d'accompagnement sont indéfendables sur le plan scientifique", relèvent les signataires de la tribune publiée dans le Journal international de Médecine (JIM.fr) à l'initiative de 33 sociétés savantes et associations, dont la Société française de santé publique,. On trouve ainsi dans le catalogue proposé par le groupe: pizza au fromage, "à consommer une fois par jour".

Sources : Nouvel Observateur, passeportsante.net 

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu