Avertir le modérateur

europe - Page 2

  • La qualité et le prix des aliments, les critères majeurs de choix des Européens

    europe,
    Selon l’enquête Eurobaromètre publiée aujourd’hui, pl
    us de 90% des 26.500 citoyens de l'UE interrogés estiment que la qualité et le prix sont des éléments déterminants lors de l'achat de denrées alimentaires, davantage que l'origine (71%) et la marque (47%) des produits. Ces deux premiers critères sont même considérés comme «très importants» par 65% des citoyens (pour la qualité) et 54% (pour le prix).

    Les labels de qualité sont importants pour 2/3 des répondants et la notoriété des logos de ces différents labels a progressé par rapport aux années précédentes. L'enquête révèle que 24% des personnes interrogées parviennent à reconnaître le logo de l'UE pour les produits biologiques moins de deux ans après son lancement.

    En ce qui concerne la sécurité alimentaire, 76% des européens se déclarent préoccupés par la difficulté de nourrir la population mondiale, mais seuls 57% s'inquiètent de la capacité de l'UE et des États membres à satisfaire les besoins alimentaires de leur population.

    La plupart des européens estiment que l'agriculture contribue positivement à préserver les zones rurales.

    Sécurité alimentaire:Quelque 56% des répondants ne sont pas inquiets du niveau de production alimentaire de leur pays. Dans le prolongement de ces résultats, 84% des européens estiment que l'UE devrait aider les pays tiers à accroître leur production alimentaire.Quelque 81% des répondants sont d'avis que l'UE devrait augmenter sa propre production alimentaire pour réduire sa dépendance par rapport aux importations et 77% pensent que l'UE devrait produire davantage pour satisfaire les besoins de ses propres citoyens et répondre à la demande des pays tiers.

    Qualité des denrées alimentaires:Pour 96% des répondants, la qualité d'un produit représente un élément prépondérant de la décision d'achat – avant même le prix, cité par 91% des personnes interrogées.L'origine du produit est moins fondamentale, mais demeure importante pour 71% des répondants.La marque, en revanche, est considérée comme secondaire par 50% des personnes interrogées, contre 47% qui l'estiment importante.Les labels de qualité sont jugés importants par 67% des citoyens consultés.

    Agriculture et campagne:
    À la question de la relation entre l'agriculture et la campagne, 81% des personnes interrogées ont répondu que l'agriculture est bénéfique pour l'environnement, 86% estiment qu'elle contribue à la beauté des paysages et 89% sont d'avis que l'agriculture contribue à protéger les zones rurales. 

    Pour accéder au rapport intégral de l’enquête, cliquer sur http://ec.europa.eu/agriculture/survey/index_fr.htm

  • L’été, l’insécurité alimentaire touche aussi les enfants des pays «développés»

    Des millions d’enfants souffrent dans le monde de la faim et de malnutrition. On pense immédiatement aux enfants du Sahel, du Moyen-Orient, d’Inde… Mais la sous-nutrition frappe également nombre d’enfants des pays dits développés.

    Chicago Food Depository, hunger,

    Ainsi Katherine R. Maehr, directrice générale de Chicago Food Depository (la banque alimentaire de l’agglomération de Chicago) relevait hier dans le Chicago Sun Times qu’avec la fin de l’année scolaire, l’été place de nombreux enfants en situation alimentaire précaire. Beaucoup de familles ne peuvent plus s’appuyer sur le programme gouvernemental d’aide pour les repas distribués à l’école. Par exemple, dans le seul comté de Cook County, 807.000 personnes sont confrontées à l’insécurité alimentaire. Durant les vacances scolaires, 21 % des enfants de moins de 18 ans ne savent plus où ils pourront prendre leur prochain repas… seulement 14,7 % des enfants qui pourraient en bénéficier accèdent l’été aux distributions de repas gratuits. Avec ses 3 "lunch bus", Chicago Food Depository distribue 700 repas/jour à des enfants.

    La banque alimentaire de Chicago distribue ainsi l’été 34.000 repas aux enfants grâce à une mobilisation populaire. Ainsi, toute la semaine prochaine, elle va organiser la 27ème Annual Hunger Walk (Marche de la Faim). L’an dernier, les 9.400 participants avaient donné plus de 500.000 US$.  

    En Europe, c’est donc avec satisfaction que nous avons-nous avons appris que la Commission va proposer de poursuivre le « Programme européen d’aide alimentaire pour les personnes les plus démunies » de 2013 à 2020 sur les bases financières actuelles, c’est-à-dire dans la limite budgétaire de 500 millions d’euros par an. Ce programme permet de fournir une aide alimentaire à 18 millions de personnes dans 20 des 27 Etats membres. Ces derniers s’approvisionneront sur le marché (éventuellement en priorité d’origine européenne) ; ils fixeront les caractéristiques des produits à distribuer ainsi que les moyens logistiques de distribution.

    La proposition qui sera présentée par la Commission au Conseil Européen mais la décision n’est pas encore acquise car plusieurs Etats membres (Allemagne, Suède, Danemark, Pays-Bas, Royaume-Uni et République Tchèque) qui constituent une minorité de blocage considèrent que l’aide alimentaire n’est pas du domaine de compétence de l’Europe mais de celle des Etats. Le débat avait été déjà tendu en octobre 2011. Espérons qu’il aura la même heureuse conclusion.

    Michel Foucault 

  • Le Mali, futur risque majeur pour la sécurité de l’Europe

    Le magazine L’Express publie dans son n°3178 le billet de Jacques Attali intitulé « Après l’Afghanistan, le Mali ». La rédaction de l’Express enfonce le clou en ajoutant en encart « Notre sécurité est en jeu en ce pays déstabilisé. Agissons contre l’islamisme ! ».

    Comme d’habitude, l’ancien conseiller de François Mitterand souligne l’un des enjeux stratégiques majeurs auquel sera prochainement confronté l’Europe et, plus particulièrement du fait de l’importance de la diaspora malienne en France, le nouveau Président de la République François Hollande.

    desertification, Mali, Niger

    Aux bouleversements politiques inaugurés dans tout le nord de l’Afrique par l’intervention militaire en Libye ainsi que la migration des miliciens maliens avec un important arsenal militaire s’ajoute les effets de la sécheresse qui frappe tout le Sahel depuis l’an dernier.

    Des dizaines de milliers de Maliens se sont réfugiés au Niger. Le Programme Alimentaire Mondial a commencé la distribution de céréales à près de 4 millions de personnes de la région pour réduire ce flux de migrants. Le quotidien britannique The Guardian en rend compte avec un reportage photos sur son site.

    Malheureusement, les débats lors des campagnes électorales n’abordent guère ces thèmes et n’aident pas les électeurs à se faire une opinion sur ces enjeux. Ce seront encore moins les débats locaux pour les élections législatives qui les aborderont… Quant à l’Union Européenne, elle est obnubilée par la crise financière à gérer et les ONG sont essentiellement sensibles à l’urgence humanitaire. Faudra-t-il donc attendre un 11 septembre en Europe pour que nous nous saisissions de la question ? Tous les pompiers savent qu’on peut éteindre le démarrage d’un feu en forêt avec un verre d’eau mais qu’ensuite, lorsqu’on le laisse prendre son ampleur, il devient extrêmement difficile à maitriser aux prix de lourdes pertes...

    Il est urgent de construire une stratégie globale sur le Sahel. Le Président Obama est conscient de l'enjeu puisqu'il avait mis la question de la sécurité alimentaire au Sahel à l'ordre du jour du G8 de Camp David. Il faut organiser un Sommet des chefs des Etats africains et européens et qu'il prenne les décisions qui s'imposent avant qu'il ne soit trop tard !!!

    Michel Foucault 

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu