Avertir le modérateur

école

  • Le gouvernement américain dépense 100 milliards de dollars pour alimenter les enfants à l’école en favorisant ses producteurs

    Selon un article que vient de publier l’Ambassade de France aux USA, les programmes américains créés en 1947 pour améliorer l’équilibre alimentaire du déjeuner des enfants à l’école (1) ont représenté 99,5 milliards d’US$ en 2011 !

    Pourtant, la prévalence du surpoids et de l'obésité chez les enfants américains ne fait qu’augmenter : 17% des enfants sont en surpoids ou obèses en 2010 contre 10% dans les années 1990. Pour enrayer cette « épidémie », le programme pour le déjeuner à l'école (National School Lunch program) a été modifié par une nouvelle loi (Healthy Hunger-Free Kids Act 2010) et mis en application depuis la rentrée scolaire de 2012.

    Un programme fédéral.
    Les écoles participantes doivent assurer la préparation des repas en tenant compte des règles alimentaires définies. En retour, elles reçoivent une subvention ainsi que des matières premières alimentaires gratuites fournies également par le ministère de l’Agriculture (22,75 cents$ par repas). Celles-ci sont achetées directement auprès d'agriculteurs sélectionnés par le Ministère puis envoyés, si besoin, vers des entreprises agroalimentaires être transformées.

    L'éligibilité des enfants pour recevoir des repas gratuits ou à prix réduit (près de 21 millions en 2011 dans plus de 100.000 écoles et crèches, soit 1/4 des établissements), est fonction du revenu des parents comparativement au seuil de pauvreté.

    recommandations nutritionnelles, USDA,USA
    Ce programme fournit, de manière chiffrée, les valeurs nutritionnelles auxquelles doivent se référer les écoles menant le projet National School Lunch Program. Les quantités hebdomadaires concernant l'apport calorique, les acides gras, le sodium et les acides gras trans sont fixées selon leur unité de mesure internationale. Les nouvelles recommandations vont modifier la composition des plats en intégrant d'avantage d'aliments complets, d'aliments cuits vapeur, de fruits, de légumes, et en réduisant la teneur en matières grasses et en sodium (-50% d'ici 10 ans).

    Les nouvelles règles nutritionnelle sont cependant controversées. Depuis la rentrée scolaire 2012, plusieurs plaintes ont été déposées. En effet, l'apport calorique a été diminué selon la catégorie d'âge. Or, l'apport calorique ne dépend pas uniquement de l'âge. Il devrait tenir compte également de l'intensité de l'activité physique pratiquée par l'enfant. Les enfants et les parents ainsi que des élus s’inquiètent de cette "limitation calorique" imposée. A titre d'exemple, les étudiants du lycée Parsipanny Hills, situé dans le New-Jersey, ont réalisé une vidéo montrant des étudiants fatigués, incapables de pratiquer une activité physique ou d'être attentif en classe en raison d'un manque d'énergie, ce qui serait lié aux repas pris à l'école.

    ______________ 

    Source : http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/71384.htm

    (1) Les budgets attribués en 2011 étaient de :

    - > 3 milliards de dollars pour le programme du petit-déjeuner à l'école

    - > 78 milliards de dollars pour le programme d'assistance nutritionnelle

    - > 412 millions de dollars pour le programme alimentaire durant l'été

    - > 7 milliards pour le programme nutritionnel pour les femmes, les nourrissons et les enfants

    - > 11,1 milliards de dollars pour le programme pour le déjeuner à l'école

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu