Avertir le modérateur

agriculteurs

  • Un malheur n’arrive jamais seul… C’est le constat des agriculteurs américains

    Les 2/3 des Etats-Unis ont subi cette année l’été le plus chaud et le plus sec depuis 50 ans. Résultat : une chûte des rendements de céréales et de foin.

    A cela s’ajoute une flambée de champignons sur les produits récoltés au point que, selon les tests réalisés par le laboratoire international Alltech (1) 100 % du foin, du maïs et autres céréales sont contaminés par une mycotoxine aux USA !

    Le laboratoire a constaté en particulier la présence de mycotoxines Penicillium dans 87 % des échantillons.
    Il a relevé également sur le maïs et le blé récoltés dans les régions du Midwest, Sud et l'Est des États-Unis des flambées de déoxynivalénol (DON) et d'aflatoxine.

    La présence généralisée de ces champignons va entraîner des pénalités sur les prix, voire des refus de lots qui ne seraient pas aptes à entrer dans l’alimentation animale et, a fortiori, dans l’alimentation humaine …

    En effet, produit par des champignons, l'aflatoxine est une mycotoxine toxique et cancérigène en particulier pour le foie si se consomme une quantité excessive. Les champignons en cause poussent sur les fruits secs, noix, arachides, épices et céréales et peuvent donc se trouver dans une grande variété de produits alimentaires.

    Le déoxynivalénol (DON) est également une mycotoxine dangereuse produite par des champignons. Il se trouve surtout dans les grains de céréales. 

    mycotoxines,aflatoxine,champignons,usa,agriculteurs,céréales
    (1)
    Alltech est un laboratoire international qui travaile dans le secteur de la santé et de la nutrition animale. Basé dans le Kentucky (USA), Alltech est présent dans 128 pays, y compris en France à Paris et Nantes, avec 31 usines et 4 centres de bio-sciences dans le monde entier.

  • L’avenir de l’agriculture intimement lié à celui du secteur agroalimentaire

    Stephane Le FollFinalement, la FNSEA, principal syndicat des agriculteurs, a été entendue : le gouvernement de Jean-Marc Eyrault comprend un « ministre de l’agriculture et de l’agroalimentaire ». Qui plus est le nouveau ministre, Stéphane Le Foll, breton membre du Parlement européen, est la personnalité socialiste qui connait le mieux les questions agricoles au niveau européen. Ses compétences reconnues par les responsables du secteur seront utiles au regard des négociations communautaires sur la réforme de la PAC et sur le budget prévues fin 2012 début 2013. Par ailleurs, il est sensible à la notion de filière puisqu’il avait créé, avec Edgard Pisani et plusieurs chercheurs, un groupe de réflexion dit « Saint Germain »  avec l’ambition de repenser le projet agricole.

    L’agroalimentaire était déjà dans le domaine de compétence du ministère de l’agriculture, mais simplement avec un service de la stratégie agroalimentaire au sein de l’une de ses directions alors qu’une direction générale était dévolue à l’alimentation. 

    La contractualisation mise en place non sans difficultés en 2011-2012 entre les différents maillons des filières agroalimentaires visait à donner plus de pouvoir de négociation aux agriculteurs dans la perspective de la réforme de la PAC en 2013. Cette contractualisation est restée cantonnée aux filières lait et fruits et légumes.

    Une grande partie du surplus commercial agroalimentaire français est généré par les céréales et le secteur des vins et spiritueux. Face à l'efficacité des concurrents, les autres filières doivent innover en s’appuyant sur les divers atouts naturels régionaux et se mobiliser de manière concertée si elles veulent satisfaire les marchés des pays émergents et retrouver le chemin de la croissance.

    M.F.

  • La FNSEA découvre qu’en politique l’avenir des agriculteurs est lié à celui du secteur agroalimentaire.

    Le président de la FNSEA, Xavier Beulin, a immédiatement interprété l’information donnée par François Hollande au lendemain de son élection : le prochain gouvernement sera « ramassé », avec un nombre réduit de ministères, c’est-à-dire avec le risque qu’il n’y ait plus de ministère de l’agriculture. C’était la configuration du gouvernement mis en place en 2008 par le socialiste espagnol Zapatero qui avait intégré l’agriculture dans le portefeuille du ministre de l’environnemen

    Pour préserver les spécificités socio-économiques du secteur agricole, une seule solution défendue hier par le président de la FNSEA : "élargir les compétences du ministère de l’agriculture à l’ensemble de l’agroalimentaire". Mais n’est-ce pas trop tard ? D’autant que le ministre de l’agriculture Bruno Le Maire avait déjà le secteur agroalimentaire dans ses compétences… A une différence de taille près : une sensibilité traditionnelle prioritaire aux revendications des agriculteurs. D’où la tentation récurrente des industriels de l’agroalimentaire depuis plusieurs décennies de souhaiter avoir le ministre de l’industrie comme interlocuteur. Cette tentation n’a fait que croitre avec la mondialisation de l’économie et l’internationalisation des entreprises du secteur. Nous saurons la semaine prochaine quel choix aura fait le chef de gouvernement nommé par François Hollande.

    Le changement à la tête de l’Etat français, outre une transition exemplaire pour les démocrates, aura au moins une conséquence politique : le rééquilibrage des rapports entre les organisations agricoles et les représentants des entreprises agroalimentaires. Ils devront réfléchir ensemble à une stratégie de relance durable de la croissance des filières françaises dans un monde où près d’un milliard d’êtres humains sont confrontés à l’insécurité alimentaire pendant qu’un autre milliard souffrent de surpoids, où le coût de l’énergie continuera à croître, où les multiples tensions sociopolitiques régionales peuvent inquiéter les investisseurs.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu