Avertir le modérateur

cameron

  • Les Anglais appellent à la lutte contre la malnutrition

    Lors du compte rendu du G8 et du Sommet de l’OTAN devant la Chambre des Communes, le Premier Ministre britannique David Cameron avait annoncé l’organisation d’un événement sur le thème de la sécurité alimentaire pendant les Jeux Olympiques (cf. mon article du 24 mai).

    Cet événement a pris la forme d’une rencontre de haut niveau 10 Downing Street à l’issue des Jeux Olympiques. Le Premier Ministre britannique et le vice-président du Brésil Michel Temer, accompagnés des doubles médaillés d’or olympiques Mo Farah et Haile Gebrselassie, ont lancé un appel au monde pour lutter contre la malnutrition dans les pays les plus pauvres du monde, en particulier celle de 170 millions d’enfants malnutris.

    Lors de cette rencontre à laquelle s’étaient joints des représentants de gouvernements, d’organisations caritatives et d’entreprises internationales, le Professeur Douglas Kell, directeur du BBSRC, a souligné les conséquences irréversibles de la malnutrition des mères et des nourrissons pendant les 1.000 jours après la conception. Cette malnutrition conduit à des enfants physiquement diminués qui, devenus adultes, auront un plus faible revenu. De plus, avec la hausse des prix alimentaires et de la pression sur les ressources naturelles, le problème ne fera qu’empirer si rien n’est fait.

    BBSRC, recherche, scientifique, anglais,RCUK,britannique
    Comme l’a indiqué le Professeur Douglas Kell, la recherche scientifique peut proposer des manières innovatrices pour améliorer la nutrition des enfants du monde les plus pauvres. Pour preuve : le triplement des rendements du blé britannique depuis les années 1940 ainsi que l’amélioration de la qualité et de la valeur nutritionnelle des produits de l’élevage. Le BBSRC soutient actuellement les efforts dans le domaine végétal pour fixer l'azote, accroitre la tolérance à la sécheresse et mieux comprendre la biologie de la racine. Avec le Département pour le Développement International (DIFID), il développe un pour améliorer la qualité nutritionnelle du riz dans les sols déficients en zinc.

    BBSRC est l’un des 7 Research Councils UK (RCUK) créés par le Department for Business, Innovation and Skills (BIS) du gouvernement anglais. Avec un budget de £445M, il soutient les travaux de 1.600 chercheurs and 2.000 étudiants qui travaillent dans les universités and instituts du Royaume-Uni. Il investit avec de possibles retombées mondiales £8M en recherche pour augmenter la valeur nutritionnelle des grains, £17M pour diversifier les variétés de blé et £15M pour réduire les pertes de récolte. Il participe également au Global Food Security Programme anglais de £400M.

  • La sécurité alimentaire sera au menu des J.O. de Londres

    logo, JO 2012

    Lors du compte rendu du G8 et du Sommet de l’OTAN qu’il a fait devant la Chambre des Communes, le Premier Ministre britannique Cameron a annoncé qu’il va organiser un événement majeur sur le thème de la sécurité alimentaire pendant les Jeux Olympiques qui se dérouleront cet été à Londres.

    Le Premier Ministre a défendu l’initiative de « Nouvelle Alliance pour la Sécurité Alimentaire et la Nutrition » (New Alliance for Food Security and Nutrition ) lancée par le Président Obama. En partenariat avec plusieurs dizaines d’entreprises privées, cette initiative a l’ambition de sortir 50 millions d’Africains à sortir de la pauvreté dans les dix prochaines années. M. Cameron a ensuite confirmé devant les députés que, contrairement à ce qui a pu être dit, le Royaume-Uni respecte ses engagements d’aides.

    Si les détails de l’événement annoncé sont encore inconnus, il est certain qu’avec leur audience populaire mondiale les Jeux Olympiques sont une opportunité incomparable pour communiquer sur les enjeux de la sécurité alimentaire, condition indispensable à la sécurité civile. Il suffit pour s’en persuader, d’observer la situation actuelle dans le Sahel.

    Certaines organisations de producteurs africains contestent le bien-fondé de l'initiative lancé par Obama, comme d'ailleurs les programmes comme celui d'AGRA auquel s'est associé la Fondation Bill Gates et tous ceux qui impliquent des entreprises. Elles considèrent que la révolution verte africaine ne réussira que si elle est menée par les paysans africains aux-mêmes. Il est certain que rien ne pourra être fait sans eux. Il est dommage que certains s'interdisent tout action en partenariat. L'explosion démographique en Afrique, en particulier dans les grandes agglomérations, impose d'urgence d'y instaurer une véritable sécurité alimentaire.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu