Avertir le modérateur

campina

  • Le 1er juin, Journée mondiale du lait

    Ce vendredi 1er juin a dite "Journée Mondiale du Lait". 

    world Food Milk, Jourmée mondiale du laitSuite à l’initiative de Cool Milk qui distribue du lait dans les écoles britanniques, initiative relayée par des firmes nord-américaines telles que Roberts Dairy, Dairy Farmers of America, Liberty Farmers Market et DeLaval, la FAO a lancé la Journée Mondiale du Lait dans le but de vanter les bienfaits du lait : ses richesses naturelles et sa valeur nutritive mais aussi son poids économique pour les filières de l’alimentation et de l’agriculture. 

    En Europe continentale, je n’ai eu écho de manifestations sur ce thème qu’en Belgique. Les salariés et les éleveurs adhérents de la coopérative Campina ont distribué gratuitement du lait et des bons de réduction aux banlieusards arrivant entre 6h30 et 9h30 dans les gares d'Anvers, Gand, Bruxelles Central et Namur.

    De son côté, l’ONG « Vétérinaires sans frontières » renouvelle depuis 2008 une manifestation qui valorise l’humour belge : la fameuse fontaine bruxelloise du Manneken Pis urine aujourd’hui du lait à la place de l’eau. La statuette a été revêtue d’une tenue d’éleveur éleveur africain. Cette manifestation veut souligner le problème grandissant de la pénurie de lait en Afrique. L’ONG relève qu’une vache belge produit en moyenne30 litres de lait chaque jour alors qu’une vache africaine ne donne en moyenne que2,5 litres faute d’hygiène et de sélection mais surtout faute d’eau, de nourriture, en quantité suffisante.

    Or la question est vitale pour les pays du Sahel : au Mali et au Niger 80% à 85% de la population vit de l’élevage. C’est dire son importance, surtout lorsque, comme encore cette année, sévit la sécheresse.

    Célébrant aujourd’hui la Journée mondiale du lait, le ministre de l'Elevage du Niger, M. Elhadji Ousmane Ibrahim, a relevé que le contexte international est favorable au développement de la filière lait. En effet, le monde est entré dans une ère de hausse des prix des denrées alimentaires, marquée par une flambée brusque des prix du lait en raison d'une demande et de besoins mondiaux croissants de cette denrée indispensable à la vie, du premier jour de naissance jusqu'au dernier. 'Pour le ministre, « la hausse des prix des denrées alimentaires est un problème mondial, il est particulièrement une préoccupation majeure pour les populations pauvres d'Afrique sub-saharienne qui vivent avec moins de 1 dollar par jour… » Toutefois, ''l'espoir est permis puisque la hausse des prix est aussi une opportunité pour les éleveurs et les agro-éleveurs d'augmenter leurs revenus et de sortir de la pauvreté, si des innovations technologiques, politiques, institutionnelles, de marché et de crédit, qui conviennent, sont adoptées pour accroître la productivité et la commercialisation de leurs produits ». Le ministre nigérien précise que la production nationale est estimée à 958.000 tonnes de lait pour de 35 millions de têtes, ce qui dénote la persistance d'une faible productivité liée non seulement aux facteurs défavorables de l'environnement, mais aussi aux facteurs génétiques, notamment les faibles aptitudes laitières de certaines de nos races animales. Le développement de la production laitière s’inscrira dans le programme de renaissance nationale du Président de la République dans son volet Initiative 3N, ''les Nigériens Nourrissent les Nigériens'' qui comprend l'amélioration génétique du cheptel laitier; de l'amélioration de l'alimentation et de la production fourragère; du renforcement des capacités des acteurs du secteur de l'élevage; du développement des opportunités des marchés avec l'amélioration génétique du cheptel, la création de 500 fermes modernes, de plusieurs laiteries et mini laiteries''

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu