Avertir le modérateur

chine

  • Le commerce extérieur agroalimentaire chinois est toujours très dynamique

    En 2014, le commerce agroalimentaire de la Chine a atteint 207 milliards $, soit une progression de 5,8% par rapport à l'année précédente. Les importations a représenté 135 milliards $ (+5,3%) et les exportations 72 milliards $ (+6,7%), le déficit commercial enregistré s’établissant donc à 63 milliards $. Le déficit n’était que de 5 milliards $ en 2006.

    Malgré sa croissance très rapide, la part du commerce agricole sur l'ensemble des échanges extérieurs de la Chine avec le monde reste marginale avec 3% du total des exportations et 7% des importations totales.

    Globalement, il faut rappeler que, selon le FMI, la Chine est devenue la première économie du monde. Elle est aussi devenue le premier pays importateur et exportateur. En 2014, les exportations totales ont progressé plus vite que les importations : les exportations chinoises se sont élevées à 2.300 milliards de dollars (6% de plus que l'an dernier) tandis que les importations ont peu augmenté (0,51%) avec 1.960 milliards. En conséquence, la balance commerciale de la Chine est positive, atteignant 0,38 milliards, 4,7% de plus qu'en 2013.

    On remarquera que les échanges extérieurs ont progressé moins vite que l’économie globale dont la croissance a été de 7,4% en 2014 et 7% prévue en 2015 selon les annonces faites en mars au Congrès National du PCC. Les investissements et la demande intérieurs sont donc devenus les principaux moteurs du développement économique chinois.

    Un commerce agroalimentaire dynamique à multiples facettes 

    Avec la mise en œuvre de sa politique de sécurité alimentaire qui privilégie le secteur céréalier moins exigent en eau, la Chine couvre 95% de ses besoins en céréales avec une production en progression régulière au cours de la dernière décennie pour atteindre 607  millions de tonnes en 2014, la demande pour nourrir une population croissante qui modifie ses habitudes de consommation avec la hausse de son pouvoir d'achat, les achats de matières premières progressent rapidement.

     

    chine,agroalimentaire,commerce extérieur

    Les tourteaux de soja destinés à l'alimentation des animaux, représentent à eux seuls 30% de la valeur des importations agricoles. Ils sont suivis par le coton, le lait entier en poudre, l’huile de palme. Certaines catégories ont progressé plus vite que la moyenne : les bois bruts (26%), les produits laitiers (lait en poudre 26%, 74% fluide lait, le fromage 48%), les poissons congelés (7%), les fruits et légumes (17%), les drêches de maïs (26%), le sorgho (344%), de l'orge (97%), le riz (17%), les graines de sésame (14%), la viande de mouton (20%), les bovins vivants (134 %), la luzerne (29%),

    Par contre ont régressé les importations de coton (-41%), de la laine (-12%), d’huile de palme (1-1%), d-e laits infantiles (-34%), de sucre (-28%), d’huile de soja (1-4%) et de colza (-57%), de blé (-48%), de maïs (22%) et de pois secs (-32%).

     

    chine,agroalimentaire,commerce extérieur,fournisseurs


    Il y a une concentration significative des fournisseurs agroalimentaires: : 20 pays représente 83,7% des importations, dont les États-Unis (22,4%), le Brésil (16,1%), l'Australie (6,6%), la Nouvelle-Zélande (6,3%), le Canada (4,6%), la Thaïlande (3,9%), Argentine (3,4%), l'Indonésie (3,1%) et la Malaisie (2,6%)... la France (2%).
    L’impact des importations de soja explique la place des États-Unis, de l'Argentine et du Brésil. La France ne se place au premier rang que dans le secteur des vins embouteillés avec 45% des importations chinoises.

    Les exportations agricoles de certains pays sont très dépendantes des importations chinoises. Elles représentent plus de 80% des exportations totales pour la Nouvelle-Zélande, l’Argentine et l’Uruguay, le Brésil et le Canada se situant dans la moyenne (25%) alors qu’elles ne représentent que 12% des exportations agroalimentaires françaises.

     

    chine,agroalimentaire,commerce extérieur,fournisseurs

    Les principaux fournisseurs de produits agricoles qui ont des accords de libre-échange (ALE) signé avec la Chine, ont un avantage concurrentiel Ces pays sont la Nouvelle-Zélande, le Chili, le Pérou, la Thaïlande, l'Indonésie et le Vietnam. L'Australie va certainement renforcer sa position après l'entrée en vigueur de l'ALE conclu avec la Chine en décembre 2014.

    Les exportations chinoises couvrent une large gamme de produits agricoles ( calamars congelés, ail frais, champignons, granulés de soja, les aliments préparés, pommes, etc.) avec des destinations aussi concentrées que pour les importations : 20 pays, surtout asiatiques, représentent 828% des exportations chinoises, dont le Japon (16%), Hong Kong (12%), Etats-Unis (10%) et la Corée du Sud (7%).

    Source :Ambassade d’Argentine en Chine 

  • Un restaurateur chinois accueille ses clients comme étant prisonniers

    restaurant,prison,cellule,Chine,Tianjin

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les restaurants à thème sont nombreux en Chine. Certains n’hésitent pas à faire de l’humour noir… Un restaurateur de Tianjin propose ainsi des repas de prisonniers dans un cadre carcéral pour des clients libres. 

    Au premier étage du restaurant 789, on trouve des barreaux de fer traditionnels de cellules de prison. Et lorsqu'on se rend au 2ème étage récemment ouvert, l'on voit des clients littéralement enfermés dans des cellules solitaires faiblement éclairées.

    Les commandes comme les repas se font au moyen de passe-plats, comme c'est le cas dans de nombreuses prisons à travers le monde. Plutôt que de parler à un serveur, les clients doivent faire leur choix sur un menu iPad afin qu’ils restent isolés du monde extérieur 

    restaurant,prison,cellule,Chine,Tianjin

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Une cliente déclare : "Je suis venue ici pour voir le lieu et les décorations, et pour le style de décoration intérieure qui offre une atmosphère unique. Vous vous sentez un peu comme en prison."

    "Eh bien, je suis venue ici parce que j'aime découvrir des lieux où je ne suis jamais allée, et des plats que je n'ai jamais mangés. Et je ne suis jamais allée en prison - cela, j'en suis bien sûre! Je suis venue ici pour expérimenter en quelque sorte et voir à quoi ça ressemble de s'asseoir dans une cellule de prison."

    Bien que le restaurant 789 soit ouvert pour le déjeuner et le dîner, il attire plus de monde le soir avec ses concerts de musique en live, et ses lumières avant-gardistes.

    Le restaurant offre un mélange de plats chinois traditionnels et ses propres préparations de plats occidentaux populaires tels que les spaghettis. Le propriétaire, Zhou Keqiang, affirme que la nourriture est bonne, mais que c'est le concept qui attire les gens dans cette prison.

    "Je laisse les clients découvrir à quoi cela ressemble d'être dans une cellule de prison. Parce que quelquefois, la société peut ressembler à une cellule de prison. Mais ici, nous avons de la très bonne nourriture, des lumières chaudes, nous avons nos ingénieurs du son, y compris un chanteur dans la salle principale. Donc pendant que vous mangez, vous vous sentez libéré de toute cette pression."

    A la question de savoir s'il avait jamais expérimenté la prison lui-même, Zhou Keqiang répond qu'il préfère garder cela secret.

    La réalité est sans doute moins attrayante…

    Selon International Center for Prison Studies, qui reprend les statistiques du Ministère de la justice chinois, le nombre de condamnés détenus en prison était 1.701.344 à la mi-2013. A ceux-ci, il faut ajouter 250.000 prévenus et 400.000 détenus en centres administratifs de détention. 

    Il y aurait donc plus de 2.350.000 personnes emprisonnées en Chine, soit un taux de 172 prisonniers pour 100.000 habitants alors que la moyenne mondiale est d’environ 100.

    Par ailleurs, les statistiques ne disent rien sur les conditions de détention…

    De plus, selon Amnesty International, il y aurait 4.000 condamnations à morts chaque année, soit plus de 10 par jour, contre 778 en 2013 dans le reste du monde 

    Source : CCTV.com, bfmtv.com

  • Les chinois lancent une campagne d’inspection sanitaire dans tous les jardins d’enfants et les écoles

    Chine,aliments,inspection sanitaire,écoles,jardins d'enfants,médicaments,tisanes,boissonsLes autorités chinoises de l'éducation et de la santé ont lancé une campagne nationale d'inspection des jardins d'enfants, des écoles primaires et des écoles secondaires pour vérifier si on aurait donné aux élèves des aliments dangereux.

    Le ministère de l'Éducation et la Commission nationale de la santé et de la planification familiale a annoncé le 18 mars que cette inspection se déroulera jusqu'au 10 avril 2014. Elle a été lancée après que certains jardins d'enfants dans le Hubei, le Shaanxi et le Jilin aient illégalement administré des médicaments aux enfants.

    Des jardins d'enfants ont été accusés de donner de la moroxydine aux enfants, un médicament qui combat le virus de la grippe, sans en informer leurs parents. Pour ajouter aux préoccupations, 2 enfants sont morts le 19 mars après avoir ingurgité du poison à rat dans un jardin d'enfants privé, dans la province du Yunnan.

    2 propriétaires de jardins d'enfants à Yichang, province du Hubei, et 5 suspects au Jilin ont été arrêtés.

     

    Les tisanes médicinales sont considérées comme des aliments
     

    À Guangzhou, province du Guangdong, 76 % des 1 601 jardins d'enfants sont financés par des fonds privés, selon le Bureau municipal de l'éducation.

    La question de l'administration de médicaments aux enfants est compliquée du fait que certaines herbes sont classées à la fois comme aliments et comme médicaments.

    Par exemple, des jardins d'enfants de Guangzhou donnent souvent aux enfants des boissons à base de plantes, selon les conditions de la météo. Les herbes sont censées offrir un meilleur équilibre interne de la chimie du corps.

    Ces boissons sont autorisées si les plantes utilisées sont classées à la fois comme aliments et comme médicaments par les autorités sanitaires. Les boissons à base de plantes pour lutter contre la grippe sont également acceptables si elles sont approuvées par les experts et si les parents en sont informés.

    Une fois par mois, les enfants du jardin d'enfants Zhisheng de Guangzhou se voient offrir des boissons à base de plantes, selon le président de l'école, Kang Suying. Les parents sont informés de cette procédure, car elle est inscrite dans le menu des enfants qui est affiché sur le babillard du jardin d'enfants.

    Le travailleur de la santé n'administre d'autres médicaments que si des instructions écrites sont fournies par les parents de l'enfant. Le jardin d'enfants n'accepte pas les suppléments de santé, les boissons à base de plantes ou les médicaments traditionnels chinois provenant des parents, indique M. Kang.

    Dès le 20 mars après-midi, le gouvernement municipal de la ville de Jilin, province du Jilin, avait déjà vérifié 1 057 jardins d'enfants et n'avait trouvé aucune utilisation abusive de médicaments, ont indiqué des responsables.

    Par ailleurs, Wuhan, province du Hubei accueille 203.400 enfants dans 888 jardins d'enfants.  La ville vérifiera 74 jardins d'enfants par jour jusqu'au 4 avril.

     

    Source: french.china.org.cn

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu