Avertir le modérateur

chinois

  • Danone et Lactalis toujours sur le podium des principaux fabricants mondiaux de produits laitiers derrière Nestlé

    Selon le classement établi par Rabobank Global Dairy, Danone et Lactalis sont les principaux challengers de Nestlé dans le monde des produits laitiers.

    Sur la base du chiffre d’affaires 2013 évalué en milliards d’euros, le classement est le suivant :

    -          Nestlé (CH)                                 21,3

    -          Danone (F)                                 15,2

    -          Lactalis (F)                                 14,6

    -          Fonterra (NZ)                               11,5

    -          Friesland Campina (NL)                11,2

    -          Dairy Farmers of Am. (USA)         11,2

    -          Arla Foods (Dk-S)                         9,4

    -          Saputo (Canada)                           6,6

    -          Dean Foods (USA)                        6,5

    -          Yili (China)                                    5,7

    -          Unilever (Nl-UK)                             5,6

    -          Meiji (J)                                         5,6

    -          DMK (D)                                        5,3

    -          Mengniu (China)                             5,3

    -          Sodiaal (F)                                   5,0

    -          Bongrain (F)                                 4,4

    -          Kraft Foods (USA)                          4,4

    -          Müller (D)                                       3,8

    -          Schreiber Foods (USA)                    3,8

    -          Morinaga Milk Cy (J)                        3,

    L’ordre du classement est inchangé pour les six premiers par rapport à l’année précédente. On note ensuite la progression du canadien Saputo qui prend la place de Dean Foods. Sur un marché de plus en plus impliqué dans le processus de mondialisation, il faut remarquer la progression du chinois Yili qui accède au top 10 en progressant de deux places ainsi que de son homologue Mengniu. Par contre, l’américain Kraft Foods chute de la 9ème à la 16ème place et le japonais Morinaga de la 13ème à la 20ème place, risquant de disparaitre du Top 20…

    Pour les deux autres français du classement, le groupe coopératif Sodiaal régresse d’une place alors que Bongrain progresse de deux.

    Danone champion de la valorisation du lait

     

    lait,produits laitiers,valorisation,Nestle,Danoe,Lactalis,Sodiaal,Bongrain,Yili

    Sur la base du volume de lait transformé, le classement est différent du fait du positionnement marketing des entreprises. Celles qui savent valoriser leurs marques acquièrent en effet un avantage financier. De plus, elles se protègent ainsi relativement mieux des fluctuations des prix sur les «commodities».

    Le champion de la valorisation en US-$/kg de lait est Danone devant les chinois Yili et Mengniu, Lactalis faisant mieux que Nestlé. Ceci ne vaut que pour la comparaison entre les 20 plus grands mondiaux. Il faudrait compter aussi sur des entreprises plus petites mais spécialisées sur un segment à forte valeur comme les laits infantiles. Il est probable que, là encore des chinois comme Synutra que vient s'approvisonner en France pour garantir la qualité de ses produits, seraient dans le haut du classement...

    Le champion de la valorisation en US-$/kg de lait est Danone devant les chinois mongols Yili et Mengniu, Lactalis faisant mieux que Nestlé.

    Mengniu était le leader en 2010 mais la découverte d’aflatoxines dans ses produits en 2012 l’ont handicapé et favorisé ses concurrents, en particulier Bright.

    Sur la base du volume de lait transformé, deux coopératives sont en tête : le groupe américain Dairy Farmers of América est leader devant le néo-zélandais Fonterra.

    Le marché chinois surpassera celui des USA en 2017

    lait,produits laitiers,valorisation,nestle,danoe,lactalis,sodiaal,bongrain,yili,mondialisation

    Le marché mondial des produits laitiers a progressé de 7% entre 2013 et 2014. Le marché brésilien devrait rapidement dépasser le volume des marchés français et allemand. Lianne van den Bos, analyste d’Euromonitor, estime qu’il atteindra 13 milliards US $ dans 5 ans. L’Australie reste le premier pays consommateur par habitant.

    Au vu de la croissance des principaux marchés des produits laitiers observée par Euromonitor International, le volume en US $ du marché chinois devrait doubler d’ici 2019 pour atteindre 70 milliards US $ et dépasser celui du marché américain dès 2017, un atout supplémentaire pour les opérateurs chinois tirés par la demande intérieure !

    Source : Rabobank, Dairy reporter

  • Impressions de visite au Salon de l'Agriculture à Paris

    Le Salon International de l'Agriculture de Paris constitue une opportunité pour provoquer des rencontres et organiser des conférences.

    Ce matin, l'Institut de l'Elevage organisait une conférence au titre attrayant : "La Chine, nouvelle frontière pour l'Europe ?". Alors que l'Europe entière tente depuis 3 ans de sortir de la crise, la Chine poursuit une croissance presque insolente au yeux du monde. On y parle de ralentissement puisque depuis 20 ans le taux moyen de croissance est de 10%, mais le taux de 8% prévu pour 2012 laisse rêveur. D'ailleurs, les Chinois poursuivent leurs objectifs et vont envoyer cet été 3 astronautes dans l'espace alors que les Américains ont décidé d'arrêter les vols habités.

    L'objectif du gouvernement chinois reste l'autosuffisance alimentaire mais, avec l'explosion de la demande, la production de produits animaux ne satisfait que la moitié des besoins. Par ailleurs, le taux de transformation des produits agricoles n'est en moyenne que de 30% alors qu'il est des 2/3 en Europe. Par ailleurs, la population se concentre de plus en plus dans les villes et la demande des consommateurs s'y accroit rapidement. Les professionnels agricoles voient donc dans la Chine plus une opportunité qu'un redoutable concurrent. D'ailleurs, pour assurer leurs approvisionnements, certains groupes industriels chinois ont commencé à acheter des fermes et à prendre des participations financières en Nouvelle Zélande, en Australie, en Amérique latine.

    Par ailleurs, le scandale des fraudes sur la composition des poudres de lait infantiles a soulevé une telle émotion chez les parents qui ne sont autorisés à avoir qu'un enfant que le gouvernement chinois a provoqué la fermeture de très nombreuses entreprises laitières -ce dont ont profité quelques grandes entreprises locales- et a accru très fortement les exigences de qualité et de traçabilité. Dans ce domaine, le label "Made in France" sur les emballages est une véritable garantie de qualité très appréciée et un atoût pour les producteurs français et européens.

    Ces opportunités d'affaires ont incité l'Institut de l'Elevage à lancer le n°1 de "Idele-Chine", une lettre électronique de veille et d'analyse de l'économie de l'élevage en Chine.

    J'ai ensuite visité plusieurs halls d'exposition. Première impression d'ensemble : toujours autant de monde (environ 60.000 visiteurs/jour), mais très peu de visiteurs agriculteurs, hormis ceux qui présentent leurs animaux dans les concours. C'est une véritable foire où l'agriculture est l'acteur d'une fête pour les citadins. Peut être est-ce le fait que ce soient les vacances... mais beaucoup de jeunes enfants très attirés par les petits animaux. Les plus grands sont la cible vers laquelle toutes les organisations professionnelles diffusent leurs messages, permettant à certains groupes industriels comme Monsanto de ne pas provoquer la réaction des militants écologistes. Ce grand rassemblement festif est aussi une occasion en or pour les candidats aux élections présidentielles. Tous y passent de longues heures pour exposer leur programme.

    Quant aux produits régionaux, ils sont toujours aussi prisés. Par contre, pour la première fois, il n'y avait pas d'espace pour des exposants étrangers. C'est assez étonnant pour un salon dit "international". Les organisateurs du salon semblent avoir anticipé le discours politique de "manger local", de "produire français". Mais alors, ce salon méritera-t-il encore longtemps le qualificatif "international" ? Ce changement préluderait à une réorientation stratégique pour l'agriculture française dont les partenaires industriels devront tenir compte...

    En sortant, j'ai été interviewé par Jean-Louis Courleux. Ecouter sur
    http://www.courleuxsansfrontieres.com/Michel-Foucault-Secretaire-General-Commission-Internationale-des-Industries-Agricoles-et-Alimentaires-CIIA

  • La stratégie des « alerteurs de catastrophe » définitivement anéantie

    Le professeur Shengwang Dude et son équipe de chercheurs de l'université de science et de technologie de Hong-Kong ont publié cette semaine les résultats de leur expérience : des photons uniques ne peuvent pas voyager plus vite que la vitesse de la lumière et la  "vitesse supraluminique" n'est qu'une illusion d'optique.

    Cette expérience confirme expérimentalement la théorie d’Einstein. Elle anéantit toute velléité de voyage dans le futur, l’un des thèmes favoris des auteurs de science-fiction. Elle confirme également l’adage philosophique « la cause ne peut précéder l’effet » ainsi, subsidiairement, que le vecteur temporel est orienté, que l’histoire a un sens.

    Cette expérience anéantie aussi définitivement toute stratégie de créer des « alerteurs » d’événements catastrophiques à l’image de radars qui anticiperaient l’avenir afin d’identifier des causes ponctuelles (les causes structurelles ressortant d’une approche systémique) d’épisodes catastrophiques tels que des épidémies et des intoxications collectives afin de les annihiler.

    Les esprits critiques ont relié la publication du professeur Shengwang Dude à une décision du gouvernement chinois du début de l’année qui censure certaines représentations de personnages historiques chinois pour douter des résultats de son expérience. On devra donc attendre la publication du protocole d’expérimentation pour que d’autres chercheurs en confirment les résultats et les conclusions.

    En attendant, la stratégie de prévention reste la seule efficace pour se prémunir contre les risques de catastrophe.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu