Avertir le modérateur

entreprises

  • AFNOR publie un guide sur la responsabilité sociétale en agroalimentaire


    Afnor.jpg18 mois après la publication de la norme ISO 26000 permettant à toute organisation de s’engager en matière de responsabilité sociétale, AFNOR publie un guide dédié au secteur agroalimentaire.

    Le secteur, 1er employeur industriel français avec 500.000 salariés employés par 10.000 entreprises à 97% PME, dispose désormais d’un outil adapté à ses spécificités pour permettre à chaque entreprise d’initier une dynamique en faveur du développement durable

    Face à la multiplication des démarches en matière de responsabilité sociétale, Coop de France et l’Association Nationale des Industries Alimentaires (ANIA) avaient sollicité AFNOR afin de créer un outil de référence, pédagogique et accessible à tout professionnel du secteur agroalimentaire.

    Le guide AFNOR constitue dorénavant le guide commun de référence pour toutes les entreprises agroalimentaires (collecte, stockage, transformation et/ou expédition-vente de produits agricoles et de denrées alimentaires), ainsi que les entreprises de fourniture d’intrants et de services à destination des agriculteurs. Il prend la place des documents existants tels que la démarche «3D Destination Développement Durable» lancée en Aquitaine en 2005 et le guide d’autodiagnostic de l’ANIA.

    Quel lien avec l’ISO 26000 

    Le guide AC X30 – 030 complète la vision exhaustive proposée par la norme ISO 26000 en concrétisant les enjeux de la responsabilité sociétale pour le secteur agroalimentaire.

    ISO 26000,developpement durable, responsabilite societale
    Les 7 questions centrales de la responsabilité sociétale des entreprises, établies par l’ISO 26000, sont ainsi étudiées une à une :
    - gouvernance,
    - droits de l’Homme,
    - relations et conditions de travail,
    - environnement,
    - loyauté des pratiques,
    - questions relatives aux consommateurs,
    - communauté et développement local. 

    La question de l’environnement permet, par exemple, de formuler des recommandations précises sur l’utilisation durable des ressources (eau, énergie, emballages, matières premières…).

    Sur les questions relatives aux consommateurs, le guide AFNOR met notamment l’accent sur la sécurité des denrées alimentaires et la transparence de l’information délivrée aux consommateurs.

    Les relations avec les producteurs agricoles et l’impact de l’activité sur les territoires constituent en outre des points clés du document. Des exemples de bonnes pratiques responsables illustrent en annexe ces recommandations.

  • Guillaume Garot inaugure le portefeuille de ministre de l'agroalimentaire

    Stéphane Garot, ministre, agroalimentaire, Michel Debatisse, sodiaal, yoplait, ACTIA,ISAA, competitivite, entreprises
    Le secteur agroalimentaire est devenu une véritable priorité politique pour le gouvernement français avec la nommination le 22 juin de Guillaume Garot, Ministre de l'Agroalimentaire.

    Stéphane Garot, ministre, agroalimentaire, Michel Debatisse, sodiaal, yoplait, ACTIA,ISAA, competitivite, entreprises
    Cette préoccupation avait été inaugurée avec la nommination le 22 octobre 1979 du syndicaliste agricole Michel Debatisse comme Secrétaire d'Etat aux Industries agricoles et Alimentaires. Créateur du leader de la coopération SODIAAL avec sa marque Yoplait, il a promu la restructutation du secteur français pour qu'il plus affronter efficacement la concurrence internationale en incitant des PME, des centres techniques et des établissments d'enseignement supérieur à se regrouper avec la création en particulier de l'ACTIA et de l'ISAA.


    L'un des challenges du Ministre sera de restaurer la compétitivité des entreprises françaises du secteur aujourd'hui fragilisée, en particulier des filières animales, et d'accroitre l'efficacité des structures publiques d'appuis pour leur développement sur les marchés internationaux.

  • La FNSEA découvre qu’en politique l’avenir des agriculteurs est lié à celui du secteur agroalimentaire.

    Le président de la FNSEA, Xavier Beulin, a immédiatement interprété l’information donnée par François Hollande au lendemain de son élection : le prochain gouvernement sera « ramassé », avec un nombre réduit de ministères, c’est-à-dire avec le risque qu’il n’y ait plus de ministère de l’agriculture. C’était la configuration du gouvernement mis en place en 2008 par le socialiste espagnol Zapatero qui avait intégré l’agriculture dans le portefeuille du ministre de l’environnemen

    Pour préserver les spécificités socio-économiques du secteur agricole, une seule solution défendue hier par le président de la FNSEA : "élargir les compétences du ministère de l’agriculture à l’ensemble de l’agroalimentaire". Mais n’est-ce pas trop tard ? D’autant que le ministre de l’agriculture Bruno Le Maire avait déjà le secteur agroalimentaire dans ses compétences… A une différence de taille près : une sensibilité traditionnelle prioritaire aux revendications des agriculteurs. D’où la tentation récurrente des industriels de l’agroalimentaire depuis plusieurs décennies de souhaiter avoir le ministre de l’industrie comme interlocuteur. Cette tentation n’a fait que croitre avec la mondialisation de l’économie et l’internationalisation des entreprises du secteur. Nous saurons la semaine prochaine quel choix aura fait le chef de gouvernement nommé par François Hollande.

    Le changement à la tête de l’Etat français, outre une transition exemplaire pour les démocrates, aura au moins une conséquence politique : le rééquilibrage des rapports entre les organisations agricoles et les représentants des entreprises agroalimentaires. Ils devront réfléchir ensemble à une stratégie de relance durable de la croissance des filières françaises dans un monde où près d’un milliard d’êtres humains sont confrontés à l’insécurité alimentaire pendant qu’un autre milliard souffrent de surpoids, où le coût de l’énergie continuera à croître, où les multiples tensions sociopolitiques régionales peuvent inquiéter les investisseurs.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu