Avertir le modérateur

eye-tracking

  • Le regard du consommateur est épié à Dijon pour comprendre son comportement

    L'oculométrie, également appelée "Eye-tracking", permet d'enregistrer les mouvements oculaires grâce à deux caméras infrarouge associées à un logiciel. Elle mesure avec précision la zone visée par l’œil et permet d’analyser ensuite ce qu’une personne a regardé, quand et pendant combien de temps.

    oculometrie,eye-tracking,R&D

    Une paire de lunettes équipées d’un oculomètre permettent de réaliser des tests en tout environnement. Les tests se déroulent le plus souvent dans des magasins et permettent de repérer les produits qui attirent le regard sur les rayons. Cette technique est également utilisée dans la recherche et le développement de produits.

    Son utilisation reste encore anecdotique en France en dehors des études de marketing, notamment pour optimiser les pages des sites web. Cependant, elle peut intéresser des entreprises agroalimentaires pour mieux connaître et comprendre le comportement des consommateurs, mais aussi pour découvrir le contenu émotionnel de leurs produits.

    Cependant, souligne Ali Farokhian de la société Stralfors, « il est toujours important de compléter une étude d’oculométrie avec d’autres sources, par exemple des entrevues. En effet, on ne sait pas toujours pourquoi les gens regardent un endroit de votre message. En effet, cela peut provenir d’une aversion ».

    L’oculométrie à Dijon

    Reconnue Plateforme Nationale Stratégique par l'Inra, codirigée par Pascal Schlich, directeur de recherche à l'Inra, et Olivier Berdeaux avec une vingtaine de chercheurs et techniciens, ChemoSens mène ses travaux méthodologiques en physico-chimie en analyse sensorielle au sein du Centre des Sciences du Goût et de l'Alimentation (CSGA).

    La plateforme collabore avec des entreprises et conçoit même à concevoir des méthodes qui sont ensuite commercialisées telles que "TimeSens". Cette méthode dite de "Dominance Temporelle des Sensations" est commercialisée sous la forme d'un logiciel dédié à l'acquisition et au traitement des données d'analyse sensorielle.

    L'oculométrie a été utilisée d’un projet de recherche sur les VDQA (Vins De Qualité à teneur réduite en Alcool) labellisé par Vitagora et soutenu par l'Agence Nationale de la Recherche (ANR). Son objectif : évaluer l'impact de la réduction d'alcool sur la perception sensorielle des vins et sur l'acceptabilité par le consommateur. Et Pascal Schlich commente : "Nous avons pu ainsi mieux comprendre comment le consommateur regardait une étiquette de vin sur laquelle était indiqué le taux d'alcool et réagissait".

    Source : Timensens

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu