Avertir le modérateur

gaspillage alimentaire

  • GASPILLAGE ALIMENTAIRE : Une nécessaire évaluation crédible

    Le gaspillage alimentaire fait l’objet d’une préoccupation croissante au niveau mondial. Les chiffres publiés par la FAO et repris dans de nombreuses publications sont alarmants pour la sécurité alimentaire, la protection des ressources naturelles et l'environnement.
    Jean-Paul Jamet, Secrétaire général du Centre National pour la promotion des Produits Agricoles et Alimentaires (CNPA) et membre de l’Académie d’Agriculture de France, met les pieds dans le plat dans un article publié dans la revue IAA-Industries alimentaires et agricoles de décembre 2015. Soulignant des erreurs grossières de calcul qui aboutissent à une sur-évaluation de 50%,  il demande que soit refaite l'évaluation pour qu'elle soit crédible. 

    Lire la suite

  • Le secteur de la restauration réfléchit à son avenir

    Le cabinet d'études Eurogroup Consulting vient de réaliser à la demande de la profession une étude stratégique sur le secteur français de la restauration.

    Sont mis en exergue 3 défis pour péréniser le dynamisme du secteur :

    - la performance économique des établissments traditionnels

    - la prise en compte de l'évolution des modes de consommation

    - l'innovation 

    Pour le consultant, la réponse à ces défis passe par le regroupement des différentes structures de la profession. L'étude complète est téléchargeable.

    La performance des établissements renvoie entre autre à la lutte contre les gaspillages qui a fait l'objet d'une étude publiée par le Ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation. 

    Contrairement aux idées reçues, les restaurants traditionnels perdent et gaspillent ainsi beaucoup plus que les cantines, au sein desquelles existent de fortes disparités.

    Ce sont les restaurants commerciaux qui généèrent le plus de pertes et de gaspillages d'aliments (211 grammes/personne/repas contre 167 g/pers/repas en restauration collective). Les volumes perdus et gaspillés les plus importants sont constatés dans les établissements de santé et médico-sociaux (264 g/pers/repas) et les lycées (200 g/pers/repas) contre 125 g/pers/repas en restaurants d'entreprise. Il est vrai qu'il est très difficile de gérer une offre appétente en milieu hospitalier du fait de la variété des contraintes liées aux profils nutritionnels à satisfaire ainsi qu'aux interruptions provoquées par les rendez-vous médicaux. Néanmoins, des progrès sont certainement possibles en s'appuyant sur l'expérience des gestionnaires de restaurants d'entreprise.

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu