Avertir le modérateur

jésus

  • Au-delà de la faim physique… la faim de vérité et le partage

    Catholiques et musulmans sont invités aujourd’hui à méditer sur la faim : les musulmans pratiquent le jeûne du Ramadan pendant que l’Eglise catholique propose ce dimanche la lecture du fameux passage de l’Evangile selon saint Jean (Jn 6, 5-13) qui relate le miracle de la multiplication des pains :
    faim,multiplication des pains,Jésus,eucharistie,pape Benoit XVI«Jésus leva les yeux et vit cette grande foule qui montait vers lui. Alors il dit à Philippe : “Où allons-nous acheter des pains pour qu’ils aient à manger ?” Jésus disait cela pour voir comment Philippe allait réagir, car lui savait ce qu’il allait faire. Philippe lui répond : “Même avec 200 pièces d’argent, le pain ne suffirait pas pour que chacun en ait un morceau.” Un des disciples de Jésus, André, le frère de Simon-Pierre, dit alors : “Il y a là un garçon avec cinq pains d’orge et deux poissons : nous voilà bien pour nourrir toute cette foule !” Mais Jésus dit : “Faites asseoir tout ce monde.” Il y avait beaucoup d’herbe à cet endroit et les hommes s’assirent ; ils étaient environ 5.000. Jésus donc prend les pains et rend grâce, puis il en donne à ce monde qui s’est mis à l’aise, et il leur donne de même du poisson, autant qu’ils en veulent. Quand ils ont tous mangé à leur faim, Jésus dit à ses disciples : “Ramassez les morceaux qui restent, il ne faut rien perdre.” On les ramasse donc et on remplit douze corbeilles avec les restes des cinq pains d’orge, tout ce qu’on n’avait pas mangé.

    Lors de la prière de l’angélus à Castelgandolfo, le pape Benoit XVI a relevé que Jésus-Christ souhaite satisfaire non seulement « la faim matérielle », mais « surtout la faim plus profonde, la faim d’orientation, de sens, de vérité, la faim de Dieu ». Il affirme que c’est dans «l’Eucharistie» que cette faim est comblée…» l’eucharistie est en effet « la grande rencontre permanente de l’homme avec Dieu », dans laquelle « le Seigneur se fait nourriture, se donne Lui-même pour transformer l’homme en Lui-même ». C’est pourquoi le pape invite à « redécouvrir l’importance de se nourrir non seulement de pain, mais de vérité, d’amour, du Christ, du corps du Christ ».

    Benoît XVI fait remarquer que le récit mentionne « la présence d’un jeune garçon » qui « met en commun le peu qu’il a: cinq pains et deux poissons ». Pour le pape, « Jésus ne nous demande pas ce que nous n’avons pas », mais « le miracle ne se produit pas à partir de rien », il faut donc « un premier partage modeste ». Il suffit que « chacun offre le peu qu’il possède ». A partir de là, « Dieu est capable de multiplier notre petit geste d’amour et de nous rendre participants de son don », souligne-t-il.

    En conclusion, Benoît XVI invite à « prier pour que ne manque à personne le pain nécessaire » et pour que « soient abattues les inégalités, non pas par le moyen de la violence, mais par le partage et l’amour ».

    Alors que des millions d’êtres humains sont menacés par la faim dans plusieurs pays du Sahel et qu’une guerre civile prend en otage les civils syriens, on en peut que souhaiter que cette prière de Benoit XVI soit partagée par le plus grand nombre et qu’elle soit exaucée !

  • L’homme ne vit pas seulement de pain...

    « L’homme ne vit pas seulement de pain mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu. » Telle est la réplique fait au tentateur par Jésus après ses 40 jours passés au désert sans manger  (Mt 4,3). Encore faut-il croire que Dieu existe et entendre sa parole…

    Il est des jours plus propices que d’autres à cette expérience et, ce, par les voies (et voix) aussi émouvantes que déconcertantes...  

    Pendant que des dizaines de milliers de marathoniens se dopaient à l’endomorphine dans les rues de Paris ce dimanche 15 avril, jour de fête de la miséricorde, la Fraternité du Bon larron célébrait son 30ème anniversaire aux Orphelins d’Auteuil. Une occasion de donner la parole à d’anciens détenus que cette Fraternité a accompagnés jusqu’à leur réinsertion.

    Je ne saurais comment remercier Daniel, Ludovic, Claude, Luc, Gérard, tous anciens taulards, pour leur témoignage de vie. Témoignages qui sort de leurs tripes. Claude, véritable poète qui aime chanter son amitié avec Jésus et jouer avec les mots, nous a d’ailleurs fait remarqué qu’avec les lettres des tripes, on peut écrire « esprit ». En l’entendant, on pouvait percevoir que c’était l’Esprit de Dieu qui parlait… qui nous parle à temps et contre temps d’amitié profonde et vraie.

    Michel Foucault 

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu