Avertir le modérateur

origine

  • Alerte sur les étiquetages des produits bio ou équitable !

    Les produits issus du commerce équitable ou respectueux de l’environnement sont apparus au cours des 20 dernières années. Les pays développés sont les principaux marchés de ces produits très souvent originaires des pays en voie de développement.

    omc,usa,label,dolphin safe,origin,organisation mondiale du commerce
    L’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) a reconnu l’importance du rôle de l’étiquetage de ces produits dans les négociations commerciales mais son organe d'appel vient de condamner les États-Unis pour deux labels de ce type.

    Stephan Marette, chercheur de l’Inra-Grignon et Anne-Celia Disdier de Paris-Jourdan Sciences Economiques ont évalué auprès des consommateurs leur acceptation à payer un prix plus élevé pour des crevettes d’élevage décortiquées apposant ces labels.

    Avant le test, les 160 participants ont été éprouvés sur leur sensibilité à l’égard des informations. S’ils attachent une grande importance à la protection de l’environnement et aux droits des travailleurs, en revanche, ils ne se sentent pas bien informés sur la sécurité des produits. Ils expriment un degré de confiance élevé dans les produits biologiques et/ou issus du commerce équitable.

    Les résultats montrent que seules des informations précises ont un effet réel sur la disposition à payer des consommateurs. Les labels environnementaux et sociaux ont, en outre, une influence positive sur cette disposition à payer. L’importance de cette influence est similaire pour les deux types de labels. En revanche, le consommateur n’est pas réceptif à une accumulation de labels.

    L’amélioration de la qualité des produits agricoles, indiquée via l’apposition d’un label, apparaît donc comme un moyen d’augmenter les revenus des producteurs des pays en développement. Néanmoins, les résultats de l’expérience soulignent aussi les difficultés liées aux développements et signalement de nouveaux attributs des produits, dès lors qu’un label a déjà une réputation bien établie sur le marché. Les producteurs des pays en voie de développement ont donc intérêt à choisir prudemment le label à apposer sur leurs produits pour capter cette disposition à payer supplémentaire du consommateur.

    L’OMC condamne 2 labels américains et introduit un risque global sur l’étiquetage

    omc,usa,label,dolphin safe,origin,organisation mondiale du commerce
    L'organe d'appel de l'OMC vient de condamner les États-Unis pour deux labels alimentaires emblématiques de la politique américaine d'information aux consommateurs. Le premier cas oppose depuis 10 ans les États-Unis au Mexique au sujet du label «Dolphin-safe», censé garantir au consommateur que le thon a été pêché sans causer de dommages aux dauphins.
    Les juges ont considéré que le label discriminait en particulier les techniques de pêche mexicaines.

    omc,usa,label,dolphin safe,origin,organisation mondiale du commerceLe deuxième cas concerne l'étiquetage obligatoire de l'origine des viandes de bœuf et de porc. Obligés de différencier les viandes selon leur origine, les industriels sont incités à privilégier des animaux nés, élevés et abattus aux États-Unis, ce qui là aussi est considéré par l'OMC comme une discrimination.

    Cependant, les juges ont considéré comme légitime l’objectif de fournir au consommateur une information sur l'origine, et celui de garantir que le marché intérieur américain n'encourage pas des techniques de pêche dommageables pour les dauphins.

    Pour la première fois, un label facultatif est ainsi condamné par l'OMC. Plusieurs ONG ont alerté sur le fait que désormais, les produits biologiques ou équitables pourront être attaqués à leur tour.

    En outre, cette jurisprudence pourrait avoir des implications sur les normes européennes concernant la durabilité des biocarburants ou encore le bien-être animal.

  • La qualité et le prix des aliments, les critères majeurs de choix des Européens

    europe,
    Selon l’enquête Eurobaromètre publiée aujourd’hui, pl
    us de 90% des 26.500 citoyens de l'UE interrogés estiment que la qualité et le prix sont des éléments déterminants lors de l'achat de denrées alimentaires, davantage que l'origine (71%) et la marque (47%) des produits. Ces deux premiers critères sont même considérés comme «très importants» par 65% des citoyens (pour la qualité) et 54% (pour le prix).

    Les labels de qualité sont importants pour 2/3 des répondants et la notoriété des logos de ces différents labels a progressé par rapport aux années précédentes. L'enquête révèle que 24% des personnes interrogées parviennent à reconnaître le logo de l'UE pour les produits biologiques moins de deux ans après son lancement.

    En ce qui concerne la sécurité alimentaire, 76% des européens se déclarent préoccupés par la difficulté de nourrir la population mondiale, mais seuls 57% s'inquiètent de la capacité de l'UE et des États membres à satisfaire les besoins alimentaires de leur population.

    La plupart des européens estiment que l'agriculture contribue positivement à préserver les zones rurales.

    Sécurité alimentaire:Quelque 56% des répondants ne sont pas inquiets du niveau de production alimentaire de leur pays. Dans le prolongement de ces résultats, 84% des européens estiment que l'UE devrait aider les pays tiers à accroître leur production alimentaire.Quelque 81% des répondants sont d'avis que l'UE devrait augmenter sa propre production alimentaire pour réduire sa dépendance par rapport aux importations et 77% pensent que l'UE devrait produire davantage pour satisfaire les besoins de ses propres citoyens et répondre à la demande des pays tiers.

    Qualité des denrées alimentaires:Pour 96% des répondants, la qualité d'un produit représente un élément prépondérant de la décision d'achat – avant même le prix, cité par 91% des personnes interrogées.L'origine du produit est moins fondamentale, mais demeure importante pour 71% des répondants.La marque, en revanche, est considérée comme secondaire par 50% des personnes interrogées, contre 47% qui l'estiment importante.Les labels de qualité sont jugés importants par 67% des citoyens consultés.

    Agriculture et campagne:
    À la question de la relation entre l'agriculture et la campagne, 81% des personnes interrogées ont répondu que l'agriculture est bénéfique pour l'environnement, 86% estiment qu'elle contribue à la beauté des paysages et 89% sont d'avis que l'agriculture contribue à protéger les zones rurales. 

    Pour accéder au rapport intégral de l’enquête, cliquer sur http://ec.europa.eu/agriculture/survey/index_fr.htm

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu