Avertir le modérateur

pain

  • Burger King adopte un black burger

    J’hésite à publier l’innovation de Burger King Japan sur mon blog foodart. Pourtant, la rupture du code couleur des aliments n’est-elle pas motivée en même temps par une recherche esthétique ? Finalement, mon commentaire apparaitra sur mes deux blogs….

    burger,burger king,kuro burger
     
    Burger King  sort au Japon pour son 5ème anniversaire un « back burger ». Ce look est devenu très tendance pour les produits alimentaires. Ce nouveau produit est destiné à éveiller la curiosité du consommateur et est un moyen de l’inciter à changer ses habitudes. Qu’on en juge par sa composition :

    Le Kuro Burger est constitué d’un pain brioché fait à base de charbon de bambou. Ensuite, le steak est assaisonné de paprika. On retrouve ensuite les crudités classiques.

     

    Si la recette est assez simple, la couleur noir peut perturber alors que la couleur des aliments est un facteur essentiel dans notre culture alimentaire. De plus, quelle est la valeur nutritionnelle du charbon de bambou ? Comme tous les produits calcinés, ne présente-t-il pas un risque pour la santé ?

     

  • Les conséquences de la flambée des prix de 3 produits agricoles majeurs sont encore imprévisibles

    prix,corn,maïs,Globex
    Les prix du blé, du maïs et du soja flambent sur les marchés internationaux. La cause initiale en est simple : les stocks de report de ces produits agricoles sont faibles alors qu’une sécheresse centennale sévit aux USA (principal producteur mondial de maïs et de soja) et dans l’ensemble des pays qui exportent habituellement leur blé par les ports de la Mer Noire (Russie, Ukraine et Kazakhstan).

    Les cris d’alarme se multiplient et augurent d’une crise alimentaire comparable à celle de 2008 qui fut à l’origine de dizaines d’émeutes de la faim et de révolutions en chaine sur les rives sud de la Méditerranée.

    La réalité est différente et plus complexe qu’en 2008

    Outre les effets conjugués de la demande croissante des pays émergents, de catastrophes naturelles (sécheresse et inondations) et de décisions gouvernementales limitant les échanges, nombre d’analystes avaient accusé les spéculateurs financiers et les industriels producteurs de biocarburants d’avoir amplifié la première flambée des prix agricoles.

    Les causes initiales de la hausse des prix du blé, du maïs et du soja sont encore les perspectives de récoltes en forte diminution chez les principaux exportateurs. Par ailleurs, les produits agricoles sont toujours présentés par les financiers comme des placements avec des potentiels de hausse intéressants.

    Par contre, plusieurs acteurs ont tiré les leçons de la crise précédentes :

    -          les gouvernements de pays importateurs réglementent le prix du pain et le maintiennent à un bas prix par une politique de subvention. C’est ainsi qu’en Tunisie, j’ai pu acheter au début août 0,2 dinar (0,1 €) une baguette de pain de 220 gr, soit quasiment le même prix qu’en février 2011

    -          les industriels américains ont réduit de 20% leur production d’éthanol dès le mois d’avril 2012 et ceux du Kansas ont déjà annoncé qu’ils vont suspendre leur production à compter du 1er octobre

    -          Les réserves financières des éleveurs de productions intensives (volailles, porcs, gros bovins en feedlots) n’ayant pas été reconstituées depuis la crise de 2008-2009, nombre d’entre eux sont confrontés à des difficultés de trésorerie et décapitalisent en vendant prématurément leurs animaux. Ce surcroit d’offre limite à court terme la hausse des prix de la viande, mais la hausse devrait à moyen terme être d’autant plus importante que l’offre va ensuite se réduire et que l’alimentation du bétail (principalement à base de maïs/blé/soja/drèches) sera plus coûteuse. Quant aux transformateurs des filières animales, leur rentabilité est déjà si faible qu’ils n’ont guère de marge de manœuvre et risquent d’être eux-mêmes la proie de prédateurs

    -          Les négociants et transformateurs vont tenter de garantir un minimum d’approvisionnements physiques pour pérenniser l'activité de leurs outils e production, au risque d’être soupçonnés d’alimenter la spéculation à la hausse, à l’exemple des fabricants d’aliments du bétail indonésiens qui font l’objet d’une enquête gouvernementale…

    Plusieurs pays s’étant opposés à la création de stocks régionaux de régulation qui seraient aujourd’hui bien utiles, le dernier G20 a seulement décidé de mettre en place un système de supervision des marchés et un forum de réaction rapide. Cette mise en place est d’autant plus urgente que les populations des pays les plus pauvres, en particulier du Sahel, vont être les plus durement frappées par cette nouvelle flambée des prix qui, par contagion, va se propager sur tous les marchés régionaux.

  • Au-delà de la faim physique… la faim de vérité et le partage

    Catholiques et musulmans sont invités aujourd’hui à méditer sur la faim : les musulmans pratiquent le jeûne du Ramadan pendant que l’Eglise catholique propose ce dimanche la lecture du fameux passage de l’Evangile selon saint Jean (Jn 6, 5-13) qui relate le miracle de la multiplication des pains :
    faim,multiplication des pains,Jésus,eucharistie,pape Benoit XVI«Jésus leva les yeux et vit cette grande foule qui montait vers lui. Alors il dit à Philippe : “Où allons-nous acheter des pains pour qu’ils aient à manger ?” Jésus disait cela pour voir comment Philippe allait réagir, car lui savait ce qu’il allait faire. Philippe lui répond : “Même avec 200 pièces d’argent, le pain ne suffirait pas pour que chacun en ait un morceau.” Un des disciples de Jésus, André, le frère de Simon-Pierre, dit alors : “Il y a là un garçon avec cinq pains d’orge et deux poissons : nous voilà bien pour nourrir toute cette foule !” Mais Jésus dit : “Faites asseoir tout ce monde.” Il y avait beaucoup d’herbe à cet endroit et les hommes s’assirent ; ils étaient environ 5.000. Jésus donc prend les pains et rend grâce, puis il en donne à ce monde qui s’est mis à l’aise, et il leur donne de même du poisson, autant qu’ils en veulent. Quand ils ont tous mangé à leur faim, Jésus dit à ses disciples : “Ramassez les morceaux qui restent, il ne faut rien perdre.” On les ramasse donc et on remplit douze corbeilles avec les restes des cinq pains d’orge, tout ce qu’on n’avait pas mangé.

    Lors de la prière de l’angélus à Castelgandolfo, le pape Benoit XVI a relevé que Jésus-Christ souhaite satisfaire non seulement « la faim matérielle », mais « surtout la faim plus profonde, la faim d’orientation, de sens, de vérité, la faim de Dieu ». Il affirme que c’est dans «l’Eucharistie» que cette faim est comblée…» l’eucharistie est en effet « la grande rencontre permanente de l’homme avec Dieu », dans laquelle « le Seigneur se fait nourriture, se donne Lui-même pour transformer l’homme en Lui-même ». C’est pourquoi le pape invite à « redécouvrir l’importance de se nourrir non seulement de pain, mais de vérité, d’amour, du Christ, du corps du Christ ».

    Benoît XVI fait remarquer que le récit mentionne « la présence d’un jeune garçon » qui « met en commun le peu qu’il a: cinq pains et deux poissons ». Pour le pape, « Jésus ne nous demande pas ce que nous n’avons pas », mais « le miracle ne se produit pas à partir de rien », il faut donc « un premier partage modeste ». Il suffit que « chacun offre le peu qu’il possède ». A partir de là, « Dieu est capable de multiplier notre petit geste d’amour et de nous rendre participants de son don », souligne-t-il.

    En conclusion, Benoît XVI invite à « prier pour que ne manque à personne le pain nécessaire » et pour que « soient abattues les inégalités, non pas par le moyen de la violence, mais par le partage et l’amour ».

    Alors que des millions d’êtres humains sont menacés par la faim dans plusieurs pays du Sahel et qu’une guerre civile prend en otage les civils syriens, on en peut que souhaiter que cette prière de Benoit XVI soit partagée par le plus grand nombre et qu’elle soit exaucée !

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu