Avertir le modérateur

pakistan

  • La sécurité alimentaire, une priorité du Premier Ministre du Pakistan

    distribution d'aliments aux pauvres du Pakistan
    Selon l'Enquête nationale sur la nutrition réalisée en 2011 par le ministère de la Santé et l'UNICEF, 58 % de la population pakistanaise est en insécurité alimentaire en raison: 
    - des difficultés d'accès à la nourriture dans les zones reculées ou les zones inondées, 
    - de revenu insuffisant pour l'achat de nourriture nécessaire chaque jour,
    - de l’indisponibilité de nourriture de qualité nutritive adéquate.

    Plus de 62 millions de personnes souffrent d'insécurité alimentaire dans 35 districts.

    Dans ce contexte, tout en dévoilant le 1er Plan national d'action contre la faim, le Premier ministre du Pakistan a annoncé le 21 Mars 2012 que "la sécurité alimentaire pour les femmes et les enfants dans les districts souffrant d'insécurité alimentaire» est sa première priorité.

    Il a ordonné les interventions immédiates suivantes en collaboration avec des organismes internationaux pour:
    - les écoles des quartiers les plus en insécurité alimentaire
    - les enfants de moins de cinq ans
    - les femmes enceintes et les mères allaitantes.

    En présence du Premier ministre, une lettre d'intention a été signée entre le Ministère et le Programme alimentaire mondial (PAM), selon laquelle le gouvernement du Pakistan fait don de 500.000 tonnes du blé au PAM pour les convertir en rations à haute valeur nutritionnelle et à distribuer aux groupes ciblés ci-dessus. Le coût de conversion et de transport du blé 20 milliards de Roupies en 2012 sera assumé par le PAM.

    Par cet engagement, de bénéficiaire d’aide, le Pakistan a le statut de donateur aux yeux de la communauté internationale.

    En 2011, le PAM a distribué à 17,4 millions de bénéficiaires 437.000 tonnes d’aliments, dont 62 % achetés au Pakistan. Les familles bénéficiaires ont été sélectionnées sur les indications des ONG et des ministères en se fondant sur le suivi régulier des prix des denrées et leur impact dans les quartiers pauvres.  et alimentaires enquêtes auprès des ménages menées en collaboration avec les organisations de la société civile et des ministères provinciaux de l'éducation.

  • Le Pakistan, promoteur des biotechnologies en agriculture

     

    OGM, biotechnologie, sécurité alimentaire, agricole, genomic, recherche, pakistan, bangladesh, sri lanka, bhoutan
    Alors que la majorité des Etats de l’Union Européenne est très réservée à l’égard des OGM et que les ONG contestent le plus souvent leur intérêt pour assurer la sécurité alimentaire d’un monde dont la population va s’accroitre de 2 milliards d’habitants en 2 générations, il n’en est pas de même en Asie…

    Si elle n’est pas un enjeu politique en Europe, la sécurité alimentaire est un enjeu stratégique pour le gouvernement du Pakistan. Pour preuve, M. Sardar Ali Jatoi Moazzam a le titre de Ministre d’Etat pour la Sécurité alimentaire nationale et la Recherche.

    Le 7 juin, lors de la séance de clôture d’une conférence organisée à Islamabad par Conseil agricole de la recherche (PARC) et l'Institut national de biotechnologie génomique (NIGAB), le Ministre s’est engagé au nom du gouvernement à promouvoir les biotechnologies pour améliorer la productivité des cultures et la sécurité alimentaire dans le pays. Des départements de biotechnologies ont été créés dans plus de 90 % des universités pour sensibiliser les jeunes pakistanais et leur montrer l'utilité des cultures biotechnologiques modernes.

    ogm,biotechnologie,sécurité alimentaire,agricole,genomic,recherche,pakistan,bangladesh,sri lanka,bhoutan
    Avec 2,6 millions d'hectares de coton OGM en 2011, le Pakistan se situe encore loin derrière l'Inde (10,6 millions ha).

    Si l'huile et les tourteaux de coton participent à la sécurité alimentaire de ces pays qui doivent nourrir à eux deux plus du quart de la population mondiale, l'expérience acquise et leurs efforts de recherche devraient accroitre encore le rôle des produits issus des biotechnologies.

    La conférence “New Frontiers in Agricultural Genomic and Biotechnology” avait pour objectif pour les experts des pays de la SAARC (South Asian Association for Regional Cooperation) de partager leurs expériences et connaissances en matière de sécurité alimentaire dans la région, ce qu’ont pu faire durant trois jours les délégués du Bangladesh, du Sri Lanka et du Bhoutan. A remarquer cependant l’absence de délégués d’Inde et du Bengladesh…

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu