Avertir le modérateur

prévention

  • Une alimentation variée, stratégie contre la maladie d’Alzheimer

    Plus de 1 européenne sur 16 (la prévalence est supérieure chez la femme) de plus de 60 ans sera atteinte d’une démence au cours de sa vie.

    Toujours selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), 70 % des cas de démence seront dus à la maladie d’Alzheimer.

    Aucun traitement n’a encore démontré son efficacité contre cette affection cérébrale qui se déclenche dès la cinquantaine, aboutissant à une amnésie, puis à une perte irréversible des capacités intellectuelles.

    Contrairement à ce que l’on a longtemps pensé, cette affection n’est pas une maladie neurodégénérative des personnes âgées mais est due à une protéine toxique de type prion.

    Par ailleurs, le cerveau dispose d’une réserve de neurones acquis à la naissance et qu’il peut mobiliser par des processus de compensation. 

    Si la composante génétique expliquerait 60 % des cas, plusieurs autres facteurs interviennent, liés au faible niveau d'éducation, au tabagisme, à l'abus d'alcool, à l'inactivité physique, à la dépression nerveuse, à l'hypertension artérielle, au diabète, à l'obésité en milieu de vie... 

    Prévenir est encore la seule stratégie contre Alzheimer

    En l’absence de traitement efficace, le mieux est de prévenir la maladie. Plusieurs études montrent une réduction des risques en fonction du régime alimentaire.

    Manger des fruits, des légumes, du poisson, des céréales, des huiles riches en oméga 3 et boire du vin en quantité modérée et/ou du café réduirait le risque de 40 % dans les sept ans qui viennent.

    Par contre, une carence en vitamines B9 et B12 (présentes dans le melon, les épinards, le foie, la levure…)  ou en vitamine D double le risque de contracter la maladie.

    Source : Science & Avenir n°812

  • La stratégie des « alerteurs de catastrophe » définitivement anéantie

    Le professeur Shengwang Dude et son équipe de chercheurs de l'université de science et de technologie de Hong-Kong ont publié cette semaine les résultats de leur expérience : des photons uniques ne peuvent pas voyager plus vite que la vitesse de la lumière et la  "vitesse supraluminique" n'est qu'une illusion d'optique.

    Cette expérience confirme expérimentalement la théorie d’Einstein. Elle anéantit toute velléité de voyage dans le futur, l’un des thèmes favoris des auteurs de science-fiction. Elle confirme également l’adage philosophique « la cause ne peut précéder l’effet » ainsi, subsidiairement, que le vecteur temporel est orienté, que l’histoire a un sens.

    Cette expérience anéantie aussi définitivement toute stratégie de créer des « alerteurs » d’événements catastrophiques à l’image de radars qui anticiperaient l’avenir afin d’identifier des causes ponctuelles (les causes structurelles ressortant d’une approche systémique) d’épisodes catastrophiques tels que des épidémies et des intoxications collectives afin de les annihiler.

    Les esprits critiques ont relié la publication du professeur Shengwang Dude à une décision du gouvernement chinois du début de l’année qui censure certaines représentations de personnages historiques chinois pour douter des résultats de son expérience. On devra donc attendre la publication du protocole d’expérimentation pour que d’autres chercheurs en confirment les résultats et les conclusions.

    En attendant, la stratégie de prévention reste la seule efficace pour se prémunir contre les risques de catastrophe.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu