Avertir le modérateur

restaurant

  • Un restaurateur chinois accueille ses clients comme étant prisonniers

    restaurant,prison,cellule,Chine,Tianjin

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les restaurants à thème sont nombreux en Chine. Certains n’hésitent pas à faire de l’humour noir… Un restaurateur de Tianjin propose ainsi des repas de prisonniers dans un cadre carcéral pour des clients libres. 

    Au premier étage du restaurant 789, on trouve des barreaux de fer traditionnels de cellules de prison. Et lorsqu'on se rend au 2ème étage récemment ouvert, l'on voit des clients littéralement enfermés dans des cellules solitaires faiblement éclairées.

    Les commandes comme les repas se font au moyen de passe-plats, comme c'est le cas dans de nombreuses prisons à travers le monde. Plutôt que de parler à un serveur, les clients doivent faire leur choix sur un menu iPad afin qu’ils restent isolés du monde extérieur 

    restaurant,prison,cellule,Chine,Tianjin

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Une cliente déclare : "Je suis venue ici pour voir le lieu et les décorations, et pour le style de décoration intérieure qui offre une atmosphère unique. Vous vous sentez un peu comme en prison."

    "Eh bien, je suis venue ici parce que j'aime découvrir des lieux où je ne suis jamais allée, et des plats que je n'ai jamais mangés. Et je ne suis jamais allée en prison - cela, j'en suis bien sûre! Je suis venue ici pour expérimenter en quelque sorte et voir à quoi ça ressemble de s'asseoir dans une cellule de prison."

    Bien que le restaurant 789 soit ouvert pour le déjeuner et le dîner, il attire plus de monde le soir avec ses concerts de musique en live, et ses lumières avant-gardistes.

    Le restaurant offre un mélange de plats chinois traditionnels et ses propres préparations de plats occidentaux populaires tels que les spaghettis. Le propriétaire, Zhou Keqiang, affirme que la nourriture est bonne, mais que c'est le concept qui attire les gens dans cette prison.

    "Je laisse les clients découvrir à quoi cela ressemble d'être dans une cellule de prison. Parce que quelquefois, la société peut ressembler à une cellule de prison. Mais ici, nous avons de la très bonne nourriture, des lumières chaudes, nous avons nos ingénieurs du son, y compris un chanteur dans la salle principale. Donc pendant que vous mangez, vous vous sentez libéré de toute cette pression."

    A la question de savoir s'il avait jamais expérimenté la prison lui-même, Zhou Keqiang répond qu'il préfère garder cela secret.

    La réalité est sans doute moins attrayante…

    Selon International Center for Prison Studies, qui reprend les statistiques du Ministère de la justice chinois, le nombre de condamnés détenus en prison était 1.701.344 à la mi-2013. A ceux-ci, il faut ajouter 250.000 prévenus et 400.000 détenus en centres administratifs de détention. 

    Il y aurait donc plus de 2.350.000 personnes emprisonnées en Chine, soit un taux de 172 prisonniers pour 100.000 habitants alors que la moyenne mondiale est d’environ 100.

    Par ailleurs, les statistiques ne disent rien sur les conditions de détention…

    De plus, selon Amnesty International, il y aurait 4.000 condamnations à morts chaque année, soit plus de 10 par jour, contre 778 en 2013 dans le reste du monde 

    Source : CCTV.com, bfmtv.com

  • Le « code-barre ADN » permet de débusquer les fraudes massives de dénomination

    university of Guelph,
    Une nouvelle étude commandée par Oceana, l'une des plus grandes associations de protection des océans, à l'Institut de Biodiversité de l'Ontario (BIO) rattaché à l'université de Guelph montre que 33% du poisson vendu aux Etats-Unis en supermarchés, dans les restaurants et dans les sushi bars est étiqueté sous une dénomination erronée !

    Les tests ADN ont été effectués sur plus de 1 200 échantillons de poisson venant de presque 700 lieux de vente de 21 Etats des USA. Les chercheurs ont pu mettre en évidence l'existence de fraude dans toutes les régions testées, les plus touchées étant la Californie du Sud (74% de produits mal étiquetés), Austin et Houston (49%), Boston et New York (39%). Les taux les plus importants de mauvais étiquetage ont pu être observés dans les restaurants de sushi (74%), puis dans les autres restaurants (38%) et enfin dans les supermarchés (18%).

    Ces résultats confirment ceux obtenus en 2008 par la même équipe dans les restaurants et marchés de Toronto, Guelph et New York. La majorité des poissons était vendu en tant qu'espèces de plus haute valeur marchande.

    La technique des "codes-barres ADN" permet de déterminer l'identité et l'origine des espèces animales ou végétales à partir d'une région standardisée de leur ADN. Le réseau « Canadian Barcode of Life Network » a été formé et une plate-forme a été mise en place pour répertorier et comparer les résultats du recensement des espèces sur un serveur accessible au grand public: http://www.barcodinglife.org.

    Si le programme « Barcode of Life » permet d'identifier des espèces connues, la méthodologie employée a également servi à découvrir des centaines d'espèces animales, végétales ou d'algues marines encore inconnues. Toutes ces données sont répertoriées sur le serveur du Barcode of life Data System, un projet international visant à établir un système d'identification à partir de l'ADN pour tous les organismes vivants.

    Le scandale européen de la viande de cheval indument incorporée dans des produits « pur bœuf » montre qu’il est possible de poursuivre les fraudeurs et, pour les grands opérateurs, de mettre en œuvre des procédures efficaces de contrôle pour un coût raisonnable.

    Source : Conseiller scientifique français près l'ambassade de France au Canada

     

     

  • L'excellence des restaurants français reconnue dans le monde

    Alors que la gastronomie française est inscrite au patrimoine immatériel de l’humanité, certains contestent le classement des meilleurs restaurants du monde proclamé le 1er mai par le britannique « Restaurant Magazine». Certes on ne relève aucun restaurant français parmi les dix premiers dans la 10ème édition du World’s Best Restaurant 2012, mais ils sont 12 parmi les 100 meilleurs, dont deux nouveaux! Par ailleurs certains chefs cuisiniers français préfèrent s’imposer à l’étranger, comme Pascal Barbot qui a porté le D.O.M. de Sao Paulo au 4ème  rang mondial…

    world 50 best restaurantsLes 3 premiers restaurants restent classés dans le même ordre qu’en 2011 : le danois Noma, suivi par les espagnols El Celler De Can Roca et Mugaritz. Un 3ème espagnol, Arzak, conserve sa 8ème place, précédé par le brésilien D.O.M., l’italien Osteria Francescana, le new yorkais Per Se et Alinea de Chicago. Le 9ème est un nouveau parmi les 100 premiers : il s’agit du londonnien Dinner by Heston Blumenthal. L'Atelier de Joel Robuchon, 1er des restaurants français est classé 12ème. On peut noter que si son restaurant de Hong Kong est sorti du classement, Joël Robuchon a réussi la gageure de placer un filleul chinois, Robuchon a Galera, à la 82ème place !

    Tout classement pose question. La méthode utilisée est donc importante. Le classement organisé par « Restaurant Magazine» résulte de la compilation des 5.859 voix exprimées par 800 experts de la restauration et de gourmets qui voyagent beaucoup. Chaque votant désigne ses 5 meilleurs restaurants. Pour assurer une bonne répartition géographique, le monde a été divisé en régions et chaque votant ne peut voter qu’au maximum pour deux restaurants de sa région. Il est interdit de voter pour son propre restaurant et, en principe (le contrôle est évidemment impossible), les électeurs doivent avoir mangé dans les restaurants qu'ils nomment au cours des 18 derniers mois.

    Ce processus permet une répartition véritablement mondiale avec 14 restaurants américains, 12 français, 7 anglais, 7 espagnols, 7 italiens, 5 allemands, 4 australiens, 4 singapouriens, 3 brésiliens, 3 danois, 3 suédois, 2 autrichiens, 2 belges, 2 chinois, 2 à Dubai, 2 hollandais, 2 japonais, 2 mexicains, 2 péruviens, 2 russes, 2 sud-africains… Si les 3 premiers ont conservé leur place de 2011, le classement de2012 aadmis 32 nouveaux noms. Au royaume de l’excellence, rien n’est acquis dans le monde très compétitif de la grande cuisine.

    L’accès à ces excellents établissements n’est pas à la portée de toutes les bourses. Il est intéressant de relever qu’alors que « Restaurant Magazine » dévoilait son classement, le chef Cyril Lignac faisait découvrir aux téléspectateurs sur France 2 le tanjia, plat traditionnel marocain cuit dans la cendre du four annexe d’un hammam. Cette émission a illustré qu’on peut faire de belles découvertes dans la restauration traditionnelle populaire, certaines d’entre elles méritant de figurer dans le patrimoine immatériel de l’humanité.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu