Avertir le modérateur

social

  • La mort de l’Europe n’est pas inéluctable. Jeunes Erasmusiens, mobilisez-vous !!!

    Après la levée de l’obstruction du ministre de l’agriculture allemand, nous pouvons nous féliciter que le budget du Programme Européen d’Aide aux Démunis (PEAD) soit totalement conservé pour les deux prochaines années.

    Mais la question n'est pas du tout réglée sur le fond. En effet, le programme n'obtient qu'un sursis.

    Comme le relève dans le courrier que m'a adressé le député européen Jean-Luc Bennhamias, « si nos ministres européens de l'agriculture se sont apparemment mis d'accord pour mettre un terme à ce psychodrame dont on se serait bien passé, l'Allemagne a annoncé la couleur : après 2014 elle ne veut plus entendre parler de ce programme ni d'ailleurs de politique sociale à l'échelle européenne ».

    Il se confirme que c’est l’avenir de l’Europe qui est en cause. L’Union Européenne va être la principale victime de la crise économico-financière. 

    L’Union Européenne a certes été inaugurée par le Marché Commun avec des accords économiques mais, en se cantonnant à ce domaine, elle se transformerait en une simple zone de libre échange régis par des accords commerciaux comparables à ceux conclus entre les pays d’Asie du Sud-Est ou entre ceux d’Amérique du Sud. Dans ce cas, à la moindre difficulté, c’est chacun pour soi. Ce serait la fin de l’utopie qui a permit d’inaugurer une paix durable (plus d’un demi-siècle !) entre les Etats du continent.

    L’Europe des peuples reste à construire. Il faut inventer de nouveaux mécanismes efficaces de solidarité.

    Le programme Erasmus a permis depuis 1987 à plus de 2 millions de jeunes européens d’aller étudier hors de leur pays d’origine. Ces jeunes étudiants ont pu découvrir la diversité des cultures locales et ce qui leur est commun. Mais ils ne sont qu’une minorité privilégiée.

    Les responsables politiques des Etats membres ont tendance à protéger leurs prérogatives. Ces jeunes européens ont-ils plus grande conscience que les autres qu’une véritable Europe politique doit se mettre en place pour parler d’égal à égal avec des pays continentaux comme la Chine, l’Inde, la Russie… et que cette Europe politique ne se mettra réellement en place que lorsque les Européens se sentiront appartenir à une même Communauté avec ses règles de solidarité sociale ? J’espère que leurs études dans d’autres pays européens leur en a fait prendre conscience et qu’ils sont prêts à se mobiliser, à mettre leurs expériences et leur créativité au service d’un tel projet.

    Jusqu’ici, seuls les jeunes indignés font parler d’eux en craint leur désespoir. Mais ils ne proposent pas de solutions durables.

    Que les jeunes Erasmusiens épris du respect de la dignité de chacun et de solidarité concrète se mobilisent. Qu’ils s’expriment avec la même vigueur ! Qu'ils entrainent leurs amis ! L’avenir de l’Europe est entre leurs mains !

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu